Rťsumť 63 :

Détection de comportements sociaux par tests d'ajustement de modèles linéaires généralisés
Brostaux, Yves
ULg, Gembloux Agro-Bio Tech

Se r√©f√©rant √† la distribution spatiale des organismes, l'agr√©gation peut √™tre d√©finie comme tout rassemblement, entra√ģnant une plus grande densit√© locale des individus au sein de l'environnement, tandis que la synchronisation comportementale se r√©f√®re √† l'√©chelle temporelle et se produit lorsqu'un grand nombre d'individus agissent de mani√®re coordonn√©e. En √©thologie animale, ces comportements peuvent notamment √™tre d√©tect√©s respectivement dans des exp√©riences de choix binaires ou des tests de synchronicit√©. Malgr√© leur apparente diff√©rence, l'analyse des r√©sultats de ces exp√©riences pr√©sente des caract√©ristiques sp√©cifiques communes qui font √©chouer les tests d'ajustement traditionnels. L'utilisation du mod√®le lin√©aire g√©n√©ralis√© (MLG) permet de contourner ces √©cueils et de fournir un diagnostic fiable sur le comportement social des esp√®ces √©tudi√©es par l'analyse de la qualit√© de l'ajustement du MLG. Mais la taille de l'√©chantillon est souvent limit√©e dans ce type d'exp√©riences par des raisons √©thiques, spatiales ou comportementales, tandis que les tests d'ad√©quation classiques du MLG pr√©sentent des propri√©t√©s asymptotiques,. Nous avons donc √©tudi√© les propri√©t√©s inf√©rentielles (risque alpha et puissance) de trois tests (d√©viance, X¬≤ et test de Farrington), en cherchant √† d√©terminer des combinaisons optimales de dispositifs exp√©rimentaux et de tests d'inf√©rence dans le cadre des exp√©rimentations sur le comportement social des animaux.